Appel urgent au gouvernement du Canada

Version françaisecopie PDF

English version - PDF copy

 

Vidéo présentant l’APPEL URGENT AU GOUVERNEMENT DU CANADA afin qu'il suspende le déploiement de la 5G et opte pour des connexions par fibre optique fiables et sécuritaires. Si vous ne l'avez pas déjà fait, veuillez SIGNER et partager cet Appel que plus de 18 000 Canadiens ont déjà signé en date du 29 août 2020.

Nous avons commencé à nous unir d’un océan à l’autre et à élever la voix afin de dire NON à la 5G. Nous disons à nos politiciens : « Nous ne sommes pas des cobayes ! » Grâce à ce qui est proposé dans cet Appel, nous avons maintenant la possibilité non seulement de signaler fermement notre opposition à la 5G, mais aussi de soutenir des solutions sensées et réalistes visant à limiter notre exposition aux rayonnements micro-ondes.

Pour signer l’Appel, CLIQUER ICI.

À noter que seuls les Canadiens peuvent signer cet Appel.

 

Veuillez noter que comme la pétition La 5G à Montréal : Un G de trop ? sera remise prochainement au responsable du projet Laboratoire urbain 5G de la ville de Montréal, il ne sera bientôt plus possible de la signer. Nous vous recommandons de lire et signer plutôt l'Appel au lien ci-dessus.

 

Point culminant des efforts de nombreux militants canadiens, cet Appel a été lancé officiellement le 14 mai partout au Canada. Il s’agit d’une première mondiale* car jamais auparavant une telle plateforme nationale de revendications n’avait-elle été formulée.

 

Plus de 39 organisations de partout au Canada supportent déjà cet Appel afin d’exhorter le gouvernement fédéral à faire ce que de nombreux experts et citoyens ont déjà demandé, soit arrêter le déploiement de la 5G tant qu’il n’aura pas été pleinement démontré qu’elle soit sans danger pour la santé humaine et pour l’environnement, et promouvoir une approche plus sûre à tous égards pour avoir un accès à Internet très haute vitesse, soit le déploiement d’un réseau national de fibre optique jusqu’au domicile de chaque Canadien.

 

Version française de cette vidéo sur Facebook

 

Version originale anglaise sur Facebook

Cette vidéo a été réalisée par Emmanuel Lavigne de Val Média en collaboration avec Frank Clegg, président du groupe Canadiens pour une technologie sécuritaire.

Voix pour la version française : Pascal Gélinas.

Pour consulter le premier bulletin diffusé par les initiateurs de cet Appel, cliquer ICI.

Communiqué de presse envoyé à tous les médias canadiens le 14 mai

 

« Comme le souligne cet important Appel adressé au gouvernement canadien, des députés de tous les partis, siégeant sur le Comité permanent de la santé à Ottawa, ont adopté à l'unanimité 12 recommandations qui reflétaient bien l'opinion des experts consultés. C'était en 2015. Rien n'a encore été fait par le gouvernement pour les mettre en œuvre. Inévitablement, les citoyens se demandent pourquoi ceux qui sont censés protéger leur santé contre les effets nocifs des rayonnements des antennes n'agissent pas. Non seulement il y a un déni des faits reconnus par des milliers d'études indépendantes de l'industrie, mais il y a un déni de démocratie quand de telles recommandations unanimes de nos élus sont délibérément ignorées. Le gouvernement doit nous expliquer pourquoi il continue à favoriser les intérêts de certaines entreprises au détriment de la santé de millions de Canadiens. Pourquoi permet-il l'irradiation forcée des citoyens ? Ces derniers ont parfaitement raison de ne plus faire confiance à un gouvernement qui laisse une poignée d'entreprises porter atteinte à leurs droits les plus fondamentaux. Je soutiens de tout cœur la démarche entreprise par le groupe qui a formulé cet Appel. Il est grand temps que les Canadiens s'unissent pour reprendre le contrôle des décisions qui concernent leur santé, celle de leurs enfants, ainsi que leur avenir. »  

 

Dr Paul Héroux

* En juin 2020, l'organisme suisse Médecins en faveur de l'Environnement (MfE - fondé en 1987 et comptant plus de 1500 membres) a publié une Charte sur la 5G, Téléphonie mobile et rayonnement, réclamant du gouvernement plusieurs mesures dont les éléments essentiels sont décrits dans un communiqué de presse. Il faut, disent-ils, que la téléphonie mobile soit rigoureusement subordonnée à la prévention sanitaire. Ils préconisent une recherche indépendante, un monitorage sanitaire, un service de consultation et une minimisation de l’exposition à la téléphonie mobile, grâce à des câbles en fibres optiques jusque dans les maisons. Ils exigent également une séparation de la desserte intérieure/extérieure avec l’Internet, de sorte que les antennes de téléphonie mobile rayonneraient beaucoup moins puisque leur signal n’aurait pas à traverser les murs de bâtiments. Les MfE exigent aussi que le rayonnement des smartphones, écrans, tablettes, etc., soit minimisé.

 

On le voit, plusieurs de ces demandes sont comparables à celles formulées dans notre Appel.