Chars mouchards – des autos qui surveillent et révèlent tout sur vous

Et qui peuvent donner le cancer !



Votre véhicule intelligent enregistre chacun de vos mouvements


Des rapports récents indiquent que les données recueillies par les constructeurs automobiles et les entreprises technologiques pourraient être le prochain front dans la bataille pour la confidentialité numérique. Début janvier, les entreprises présentes au CES 2020 ont présenté leur projet d'utiliser les quantités surprenantes de données collectées par les nouveaux modèles de véhicules. Amazon, Intel, Qualcomm et Blackberry faisaient partie des entreprises à la recherche de partenariats avec des constructeurs automobiles qui recherchent également des méthodes pour monétiser les données collectées par leurs véhicules. Bloomberg rapporte que « les voitures modernes sortent de l’usine remplies de connexions cellulaires, de processeurs puissants et d'une suite croissante de capteurs, notamment des caméras, des radars et des microphones. Cela les transforme en la prochaine mine d'or d'informations, rivalisant avec les capacités de création de données des smartphones. »


(…) Alors que l'incitation financière pour les données automobiles augmente, de plus en plus d'entreprises chercheront à pénétrer ce marché émergent. Cependant, il existe déjà de graves problèmes de confidentialité liés aux données collectées par les véhicules. En décembre 2019, le Washington Post a enquêté sur la quantité d'informations collectées par un seul ordinateur dans une Chevy Volt 2017. Le Post écrit: « En 2020, la plupart des voitures neuves vendues aux États-Unis seront équipées de connexions Internet intégrées, y compris 100% des Ford, GM et BMW et tous les modèles Toyota et Volkswagen sauf un. (Ce service cellulaire indépendant est souvent inclus gratuitement ou vendu en tant qu’option.) Les voitures deviennent des smartphones sur roues, envoyant et recevant les données des applications, aux compagnies d'assurance et à peu près partout où leurs fabricants le souhaitent. Certaines marques se réservent même le droit d'utiliser les données pour vous retrouver si vous ne payez pas vos factures. »


(…) Sans surprise, le Post note qu'avec le futur réseau cellulaire 5G qui promet de relier les voitures à Internet, les connexions sans fil seront moins chères, les données plus précieuses et « tout ce que la voiture sait de vous deviendra disponible ». La collecte de données par les véhicules intelligents n’est qu'une des nombreuses préoccupations en matière de confidentialité liées au futur réseau intelligent 5G où les villes, les véhicules, les téléphones, les lampadaires et les vêtements seront équipés de capteurs dans le cadre de l'Internet des objets. Il est important de se renseigner sur les menaces posées par ces «dispositifs intelligents» en émergence. Ce n’est qu’en luttant activement pour la défense de la vie privée et en la défendant que nous pouvons espérer en conserver un semblant.


- Tiré et traduit de Your Smart Vehicle is Recording Your Every Move


Voir aussi...


Electric Cars & EMF Radiation: Could Your Tesla Be Bad for You?


TRADUCTION: Bien que n'émettant pas de monoxyde de carbone ou d'autres polluants nauséabonds, les voitures électriques de haute technologie émettent à la place de grandes quantités d'un polluant invisible: le rayonnement du champ électromagnétique ou le rayonnement CEM. Le rayonnement CEM est une forme d'énergie libérée par tout élément technologique doté d'une prise ou d'une batterie qui utilise un courant électrique pour fonctionner. La science a prouvé qu'une exposition prolongée à ces émissions a des effets néfastes sur la santé.


(...) Risques des rayonnements des CEM des voitures électriques

Vous ne pouvez pas voir les rayonnements des CEM émis par les appareils électroniques, mais les répercussions à des doses intenses ou longues incluent des dommages cellulaires, la fragmentation de l'ADN, des problèmes de fertilité et des effets neurologiques qui peuvent entraîner des troubles de la santé et des problèmes de comportement. ... Plus vous êtes proche de l'émetteur ou de la batterie d'un appareil électronique, plus vous êtes exposé à ces rayonnements et plus vous risquez de développer des effets néfastes sur la santé. Avec les voitures électriques, une grosse batterie est utilisée en permanence à une très courte distance de votre corps, avec des circuits électroniques tout autour de vous. Cela signifie que vous êtes exposé à une quantité accrue des rayonnements d'extrêmement basses fréquences (EBF).


(...) Le Dr Joel Moskowitz, directeur du Center for Family and Community Health de l'Université de Californie à Berkeley, a indiqué que les voitures hybrides et électriques peuvent être cancérigènes car elles émettent des niveaux accrus d'EBF. De récentes études épidémiologiques ont relié les EBF à un risque plus élevé de développer certains types de cancer, de dépression et de fausses couches, et de nombreuses études montrent que cette exposition peut avoir des bioeffets directs in vivo et in vitro. Les EBF peuvent augmenter le stress oxydatif, qui peut endommager l'ADN, impliquer une peroxydation lipidique et provoquer d'autres perturbations dans l'organisme.


(...) Mis à part les dangers pour la santé d'avoir une batterie émettrice d'EBF pour alimenter votre moteur de voiture électrique, il existe de nombreuses autres sources de rayonnements des CEM dans tous les types de voitures que vous devez garder à l'esprit. Il s'agit notamment des connexions Bluetooth, des démarrages par bouton-poussoir, des alarmes de voiture et des commandes du tableau de bord. Le cadre de la voiture elle-même peut créer un environnement qui augmente également votre exposition aux rayonnements électromagnétiques. Alors que la technologie dans les voitures continue de progresser, les dangers des radiations augmentent également, en particulier avec la 5G et les voitures autonomes que l'on nous annoncent.


Selon une étude récente de la Scripps Clinic and Research Foundation à La Jolla, en Californie, les niveaux élevés de CEM provenant des automobiles auraient provoqué une somnolence des conducteurs au volant. La somnolence excessive causée par l'exposition aux CEM est l'un des symptômes les plus dangereux associés aux automobiles. Dans cette étude, les conducteurs exposés à des niveaux élevés de rayonnement automobile se sont endormis 52 minutes plus rapidement que les conducteurs qui n'ont pas été exposés à des niveaux aussi élevés. En plus de la somnolence, les rayonnements électromagnétiques à court terme émis par les voitures pendant la conduite contribuent aux maux de tête, à la sécheresse oculaire et à la vision floue, à la raideur de la nuque et à l'irritabilité, tandis que les rayonnements CEM émis par les voitures entraîneraient à long terme un risque accru de divers cancers d'organes, en particulier pour les propriétaires de voitures électriques en raison du niveau élevé de CEM sous leurs sièges.


Voir aussi...


‘Smart’ motorways: The human price of ‘smart’ motorways

38 morts depuis 2015 sur des autoroutes "intelligentes" en Angleterre


The Effects of EMF with Professor Martin L. Pall

An interview with Prof. Martin L. Pall during his visit to Finland about the effects of EMF and 5G.


Hybrid & Electric Cars: Electromagnetic Radiation Risks

Les voitures hybrides et électriques peuvent être cancérigènes car elles émettent des champs électromagnétiques (EMF) à très basse fréquence (ELF). Des études récentes sur les CEM émises par ces automobiles ont affirmé soit qu'elles présentent un risque de cancer pour les occupants des véhicules, soit qu'elles sont sûres. Malheureusement, une grande partie de la recherche menée sur cette question a été financée par des entreprises ayant des intérêts particuliers d'un côté ou de l'autre de la question, ce qui rend difficile de savoir quelles études sont fiables.


Will Driverless Cars Cause DNA Damage and Cancer?

TRADUCTION: « Les informations sur l'impact sur la santé décrivent l'épaisse soupe de micro-ondes dans laquelle nous serons cuisinés, que nous soyons à l'intérieur d'un véhicule sans conducteur, à proximité, voire à des centaines de mètres. Si le coût du DAS et de la technologie sans conducteur inclut davantage de cancers, de maladies cardiaques, de diabète et de dizaines d'autres maladies, cette technologie nous sera-t-elle réellement bénéfique? Si ces technologies endommagent les lentilles et la rétine des yeux, provoquent le glaucome pouvant mener à la cécité, alors en avons-nous besoin? En avons-nous besoin si le prix inclut les dommages causés à l'ADN et au sperme? Serons-nous tous plus en sécurité si cette technologie à base de micro-ondes conduit à la stérilité et à la mort de bébés? Voulons-nous que nos habitudes de conduite, y compris partout où nous voyageons, soient enregistrées par l'industrie automobile et ses fournisseurs de services? Les voitures équipées de DAS et les voitures sans conducteur valent-elles vraiment la destruction potentielle de notre santé et la perte de notre vie privée? » Cet article comprend des références à l'appui de chacun des impacts cités sur la santé.

Aux États-Unis, la National Highway Traffic Safety Association fait pression pour que davantage de dispositifs de communication sans fil soient installés dans les voitures neuves et l'industrie automobile souhaite autant de flexibilité que possible pour installer ces choses sous prétexte de rendre la conduite plus sûre. Une américaine a déclaré qu'un nouveau modèle Ford 2019 qui la rendait terriblement malade transmettait des données à Ford toutes les deux minutes à une puissance de plus de 4000 microwatts ... Heureusement, son mécanicien a pu trouver comment désactiver les appareils sans fil de la voiture et à éliminer les radiofréquences émises. Mais ce n'est pas toujours le cas. Il est difficile (peut-être impossible) d'obtenir une nouvelle voiture qui ne soit pas équipée de toutes sortes de dispositifs sans fil et beaucoup sont très difficiles, voire impossibles à désactiver.


Un groupe de discussion américain a déclaré qu'une nouvelle réglementation en cours d'examen permettrait aux émetteurs d'envoyer des signaux jusqu'à 10 fois par seconde. Il y a beaucoup de commentaires préoccupants sur ce site fédéral américain qui résume comme suit la réglementation projetée :


« Cette réglementation exigerait que tous les véhicules légers soient capables de communiquer en V2V en utilisant des dispositifs de communication radio à courte portée dédiés (DSRC), qui diffuseraient des messages sur la vitesse, la direction, l'état des freins et d'autres informations d'un véhicule à d'autres véhicules et recevraient les mêmes informations via les messages de ces derniers, avec une portée étendue et des capacités de visibilité directe. »


NOTE: Malgré 491 commentaires de citoyens largement opposés à cette réglementation versus un poignée de commentaires d'organismes en faveur (dont étonnamment l'Association internationale des chefs de pompiers qui espèrent que la communications de véhicule à véhicule (V2V) aident à réduire la mortalité sur les routes selon ce qui est décrit ICI (ce qui ne serait théoriquement possible que s'il y avait uniquement des véhicules autonomes, sans conducteurs humains, sur les routes, ce qui n'arrivera sans doute jamais), la National Highway Traffic Safety Administration l'a semble-t-il adoptée. À noter aussi que le commentaire d'opposition du Dr. Martin Pall a été rejeté.


Pour comprendre ce que cela signifie, le commentaire suivant (extrait traduit) datant de 2017 et disponible ICI, offre des points de vue fort utiles...


La règle proposée devrait être opposée pour les raisons suivantes:


Autorité: la NHTSA outrepasse son autorité. La décision de passer aux voitures autonomes devrait être laissée au peuple par un vote ou à ses élus par la législation.


Sécurité:


A) Les systèmes basés sur des logiciels sont tout aussi susceptibles de provoquer des erreurs que les conducteurs humains, et ils échangent donc un problème contre un autre. Les humains peuvent être sujets à des erreurs de jugement et à des distractions qui causent des accidents, mais les systèmes pilotés par logiciel sont sujets à des pannes, des défaillances, des bogues informatiques, des virus, des logiciels malveillants, des chevaux de Troie, des rançongiciels, des piratages, etc. L'un de ces événements pourrait avoir des conséquences catastrophiques sur la sécurité du conducteur.


B) De leurs propres aveux tout au long du document, les objectifs de sécurité ne seront pas atteints à moins que toutes les voitures ne possèdent ces dispositifs et ils déclarent clairement qu'ils n'ont pas le pouvoir de mandater la pose de dispositifs après-vente. Plus d'accidents se produiront avec un parc de véhicules variés sur les routes.


C) Les alertes provoqueront plus de distraction et causeront probablement plus d'accidents.


Santé: Cela augmentera l'exposition aux émissions RF et il y a un potentiel de points chauds dangereux car le placement des antennes ne sera pas soumis à la réglementation. Il est inadmissible d'imposer ces dispositifs émettant des RF à la lumière de la publication préliminaire de l'étude sur les rats du National Toxicology Program et du dossier FCC n ° 13-84 inachevé sur la réévaluation des normes d'émission. Cette réglementation doit être mise en attente jusqu'à ce que les deux soient terminées.


Lire la suite ICI.


Retour au menu de ce blog

293 vues