Le gouffre énergétique du Web et comment réduire notre empreinte écologique sur Internet




Chaque recherche sur Google, Amazon et GPS et chaque téléchargement de vidéo — chaque activité en ligne — nécessite un réseau international de sites cellulaires et de centres de stockage de données qui consomment d'énormes quantités d'eau et d'électricité émettant des gaz à effet de serre. La fabrication de chaque appareil électronique consomme de l'électricité, des produits chimiques toxiques, de l'eau et des matériaux extraits dans des conditions abusives. Le monde compte désormais plus de téléphones portables que de toilettes.

Les fabricants produisent plus de transistors que les agriculteurs ne cultivent de grains de blé ou de riz. En raison de l'augmentation du streaming vidéo et du nombre d'appareils intelligents connectés à Internet, les besoins en énergie des technologies électroniques augmentent de 20% par année. Internet pourrait générer 3,5% des émissions de gaz à effet de serre (davantage que les industries aéronautique et maritime combinées) d'ici 2020 et jusqu'à 14% d'ici 2040.

Les technologies sans fil consomment dix fois plus d'énergie que les technologies filaires. Elles exposent également davantage leurs utilisateurs à une interception de leurs données et à des atteintes à leur vie privée, et génèrent plus de rayonnement électromagnétique que les technologies filaires.

« Si vous ne savez pas que vous faites partie du problème, vous ne pouvez pas faire partie de la solution. »

– Professeur Bill Torbert, Boston School of Management

Comment pouvons-nous réduire l'empreinte écologique d'Internet?

• Achetez des appareils électroniques réparables, évolutifs et modulaires. Attendez au moins quatre ans avant de les remplacer.

• Supprimez les vieux courriels et les anciennes publications Facebook.

• Comme les technologies sans fil utilisent 10 fois plus d'énergie que les technologies filaires (comme la fibre optique), téléchargez des vidéos via des appareils filaires.

• Si vous avez absolument besoin d’un appareil mobile, désactivez le Wi-Fi et le Bluetooth, sauf lorsque vous les utilisez. Gardez-le en mode avion. Limitez à toutes les deux heures la vérification des messages.

• Retardez l’utilisation des appareils électroniques par les enfants jusqu’à ce qu’ils maîtrisent la lecture, l’écriture et les mathématiques sur papier.

• Envoyez des textos, des courriels ou téléphonez plutôt que d’utiliser Skype. Mieux encore, parlez en personne.

Quiz sur l'empreinte écologique d’Internet

Saviez-vous quels sont les principaux gloutons énergétiques d'Internet ?

1. Les réseaux d'accès : Infrastructure mondiale comprenant des antennes cellulaires, des émetteurs radio et des routeurs.

2. Les centres de données : Gérés par des entreprises, des universités, des gouvernements et des hôpitaux. Dotés de systèmes de refroidissement et d'ordinateurs qui stockent les sites Web, les enregistrements, le GPS, etc., les émissions de CO2 des centres de données augmentent de 13% par an.

3. L’énergie humaine : Utilisée pour extraire les matières premières, fabriquer et expédier chaque article à son utilisateur final.

Pourquoi l'efficacité énergétique augmente-t-elle la demande d'énergie ?

À mesure que les appareils deviennent moins chers, plus de gens en achètent, ce qui augmente la consommation de matières premières et d'énergie. Qu’est-ce qui consomme le plus d'électricité : 52 heures de streaming vidéo ou faire fonctionner un réfrigérateur pendant un an ?

52 heures de streaming vidéo.

Quelle quantité d’appareils électroniques jetons-nous chaque année ?

À l'échelle mondiale, nous nous débarrassons de 44,7 millions de tonnes métriques de déchets électroniques par an. Un ménage américain de quatre personnes en jette environ 80 kilos par an.


Plus de façons de réduire le gaspillage


• Concepteurs Web : Minimisez les vidéos, les pop-ups et les diaporamas. Ceux-ci consomment beaucoup d'énergie et émettent ainsi beaucoup de CO2. Liez ou intégrez des vidéos, ne les ré-hébergez pas.


• Fabricants : Fabriquez des composants électroniques modulaires, réparables et filaires qui réutilisent les composants fonctionnels. Collaborez avec plusieurs entreprises pour obliger les fournisseurs à divulguer tous les produits chimiques et à utiliser des alternatives plus sûres. Achetez des matières premières et des pièces uniquement auprès de sources qui vérifient la protection du bien-être des travailleurs.


• Fournisseurs de services : Utilisez des énergies renouvelables. Ne fournissez pas d'accès Internet depuis l'espace, car le lancement de centaines de fusées dégrade la couche d'ozone et accélère le changement climatique.


• Municipalités : Devenez propriétaires de vos compagnies d'électricité, de gaz et d'eau. Restaurez/entretenez les compteurs électromécaniques. Fournissez l'accès à la fibre optique jusqu'aux maisons comme service public. Interdisez le minage des crypto-monnaies - Bitcoins. Dans les centres de recyclage, laissez les robots «extraire» les métaux réutilisables des appareils électroniques mis au rebut et générez ainsi des revenus.

Passez le mot

Le téléchargement d'une vidéo utilise plus de données et consomme davantage d'énergie que le téléchargement d'une photo; transmettre une image demande plus d'énergie que pour un message vocal, qui en consomme plus qu’envoyer un texto. Skyper utilise plus d'énergie que simplement parler sans vidéo. Avec l’arrivée des objets connectés (communication de machine à machine), Internet se développe de manière exponentielle et la quantité de déchets électroniques augmente de façon astronomique. Évitez d’y contribuer.

- Tiré de http://www.electronicsilentspring.com/wp-content/uploads/2018/05/Internet-footprint-flyer.pdf

Voir aussi...


Énergie et Internet – Combien d’énergie le Web consomme-t-il ?

The Internet’s energy consumption

Extrait traduit : En 2018, la consommation mondiale était de 23809 TWh (térawatts/heure) dont 2476 TWh soit 10% de TIC (technologies de l'information et des communications), la tendance suggère qu'en 2030, la consommation mondiale sera de l'ordre de 40000 TWh dont environ 8000 TWh ou 20% de TIC. Remarquablement, les prévisions montrent que le besoin énergétique des TIC augmente beaucoup plus rapidement (exponentiel) que la consommation mondiale d'énergie (linéaire) et représentera 20% en 2030. Cela signifie également que les TIC ont un impact important sur l'augmentation mondiale de la consommation. Il est également surprenant qu'au sein des TIC, une croissance significative de la consommation de centres de données et de réseaux câblés soit attendue, tandis que les données mobiles, par exemple, devraient stagner malgré les plans de connecter des milliards d'appareils à Internet via la 5G.


Note : Deux éléments des 9 principaux torts que la 5G et l'Internet des objets (IdO) causeront à l'homme, à l'environnement et à la planète méritent aussi d'être examinés en complément...


7. DÉCHETS ÉLECTRONIQUES Connecter pratiquement tous les «objets» à Internet engendrera une augmentation astronomique de la quantité de déchets électroniques.

8. MINÉRAUX DE CONFLIT La 5G et l'IdO augmenteront considérablement notre dépendance à l'égard des minéraux de conflit ayant contribué à la mort de près de 6 millions de Congolais.


Retour au menu de ce blog